Broutards et jeunes bovins

Les broutards gascons sont des veaux de 6 à 9 mois, qui sitôt sevrés, sont vendus pour l’engraissement en production de taurillons ou, localement pour produire des bœufs traditionnels.
La majorité des veaux gascons est commercialisée dès le sevrage, après avoir passé l’été en estive. Autonomes, rudes, les broutards gascons se sont adaptés aux variations qualitatives et quantitatives d’herbe au cours de la saison où, ils ont réalisé, sans nourrisseur, une croissance de l’ordre de 1000g par jour. Cette expérience ajoutée à leur rusticité leur permet ensuite de s’adapter aux conditions d’engraissement les plus extrêmes : variations de régime alimentaire et de température, solidité des aplombs en stalle courte, bétonnée ou sur caillebotis.
Ces aptitudes font des broutards gascons des animaux à même de dégager des marges par la réduction des coûts : bonne résistance aux transports, pas de pertes, réponse rapide à la ration d’engraissement, bonne croissance.
Le poids des broutards à âge type progresse régulièrement grâce à l’effort de sélection, même depuis la maîtrise du gène culard. En 2007 les femelles en contrôle de croissance pesaient 226 kg et les mâles 250 kg à 210j (212 et 234 kg en 2003).

Bonus alourdissement Broutard
Bon nombre de broutards issus de la sélection répondent à la demande du marché, sans préparation particulière, et au moindre coût (autour de 250 kg et bien conformés).
A contrario, les broutards les plus légers, moins de 230 kg, doivent être préparés, pour être en phase avec les attentes des engraisseurs : plus lourds (300kg), plus homogènes (lots) et préparés aux régimes riches et intensifs.
Gain potentiel de la repousse :

Catégorie broutard maigre

Poids au sevrage

Prix vif



A

Gain de PV Repousse de 3 mois

Aliment consommé (coût)

B

Poids vif du broutard repoussé

Prix broutard repoussé

C

Gain financier =

C-B-A

Mâle croisé *

230 kg

579 €

126 kg

504 kg (118€)

356 kg

815 €

118 €

Mâle gascon léger

210 kg

512 €

117 kg

468 kg (110€)

327 kg

703 €

81 €

Repousse, mode d’emploi :
Pour que la repousse soit une opération réussie, elle doit être réalisée sur 3 mois, pour tenir compte d’une période de sevrage d’une période d’un mois pendant laquelle la croissance est plus faible. Ces trois mois sont indispensables pour profiter à la fois du gain de poids et du standard poids vif recherché sur le marché.
- Anticiper la rentrée des broutards ou complémenter au parc avec un nourrisseur : le sevrage est facilité si les broutards sont habitués à l’aliment.
- Lots homogènes de 10 à 12 animaux
- Déparasiter si jamais fait en cours de pâturage
- Vacciner RS-BVD selon niveau de risque : antécédents, introduction d’animaux extérieurs…
- Rationner à 2 kg d’aliments REPOUSSE par broutard la PREMIERE semaine, puis augmenter progressivement de 500 g tous les deux jours, en fin d’engraissement, ne pas aller trop au-delà des 5.5 kg d’aliment/broutard (repère : maxi 2kg/100 kg de poids vif).
- Paille à volonté ou foin très grossier
- Eau à volonté, accessible et propre

Financement :

Il est possible, selon les accords qui existent avec votre Organisation de producteur (OP) de ne pas avancer de trésorerie pour l’achat de l’aliment, le règlement se faisant au moment de la vente des animaux. De plus, une avance de trésorerie correspondant à la valeur du maigre est envisageable (avance du pied).